Pour qui ?

La diversité des objectifs qu'elle peut poursuivre permet d'affirmer que tout le monde peut tirer profit de la sophrologie.

 

- Les personnes souffrant de stress sont les plus nombreuses à venir rencontrer un sophrologue.  

 

- La sophrologie était initialement destinée aux personnes souffrant de maladies ou convalescentes. La communication avec le médecin est alors fondamentale. Il est important de rappeler ici que la sophrologie ne se substitue jamais à un traitement médical, sauf deux exceptions notables*. Elle en constitue cependant un excellent complément, et peut apporter une aide précieuse aux patients dans tous les domaines de la médecine, et particulièrement dans les domaines de la psychiatrie, et de la prise en charge de la douleur (notamment dans le cadre de la fibromyalgie, et de la chimiothérapie).

 

Les sportifs pour la recherche du bon geste, la gestion de l'effort, la mobilisation physique et mentale,

- les femmes enceintes pour la gestion du stress, de la douleur, des émotions,

- les managers pour préparer une intervention en public, affirmer leur autorité, développer la confiance en soi ou le dynamisme

- les étudiants pour mieux se concentrer, mieux mémoriser, être plus performant ...

- Les enfants pour le gestion des émotions, travailler la concentration, la mémorisation ...

- Les personnes âgées pour augmenter la vitalité, maintenir les fonctions cognitives, 

 

 

 

*: - Dans le carde d'un suivi psychiatrique, la sophrologie peut permettre de réduire certains traitements, exclusivement à l'initiative du psychiatre du patient concerné.

   - Dans le cadre de la prise en charge de la douleur, en accord avec le médecin.