Ma Pratique


La sophrologie n'est pas une profession règlementée. Elle connait donc une importante diversité de pratiques. Il existe cependant quelques critères d'évaluation objectifs, notamment des formations, et la certification RNCP est le premier d'entre eux.

 

De plus, je suis membre de la Chambre Syndicale de la Sophrologie. A ce titre, je suis engagé à respecter son Code de Déontologie, qui constitue la base des obligations d'un sophrologue.

 

Par ailleurs, à l'IFS, j'ai appris à pratiquer une sophrologie respectueuse des concepts et principes de base de la sophrologie dite "caycédienne", mais qui s'en distingue cependant, notamment en un point : Elle est fondée sur des thérapies brèves ( 8 a 12 séances en moyenne). Elle se caractérise par la conception de protocoles, permettant de poursuivre un objectif précis, en suivant un parcours déterminé. Cela permet à l'intéressé d'auto évaluer sa progression tout au long du suivi.

 

La première séance est destinée a identifier ses besoins et les ressources dont on dispose pour les combler. On peut alors fixer un objectif réaliste. En outre, la première séance permet de découvrir, ou redécouvrir, la pratique de la sophrologie.

 

Je mets ensuite au point un protocole d'une dizaine de séances en moyenne, dotée chacune d'un objetcif spécifique. Les séances répondent aux besoins identifiés en recourant aux ressources évoquées par l'intéressé. Les séances, et leur intention, s'articulent  logiquement dans la poursuite de l'objectif principal.

J'expose l'ensemble lors de la deuxième séance, et je fais valider chaque étape par la personne concernée.

Elle connait alors le chemin à parcourir vers son objectif, et peut mesurer sa progression, tout au long du suivi, et jusqu'à son terme.

 

Nous faisons un travail sur la conscience, donc en conscience. L'individu est maitre de son parcours. Le sophrologue est un guide. Cela permet l'autonomie, qui elle même garantie la pérennité des résultats obtenus.